Le Coccyx

Association médicale Coccyx - Lääkäriseura Coccyx ry

Juillet 2016

Une histoire brève du passé et du présent

Association amicale fondée en 1969 et enregistrée officiellement en Finlande en 1971. Depuis 2007, le Coccyx est affiliée à l'Association médicale finlandaise Duodecim comme association des médecins spécialistes. 

Dès le début sa raison d'existence a été la promotion des intérêts des étu-diants en médecine finlandais dans les universités françaises et le maintien des relations amicales entre ses membres. De plus, le soutien de la formation scientifique et culturelle des membes a joué un rôle primordial.

Le nom coccyx (d'origine grecque significant le dernier os bas de la colonne vertébrale chez l'homme) a été adopté par la majorité des membres fondateurs au nombre de 50 environ. Dès lors il a diminué jusqu'a une quarantaine d'aujourd'hui. Les trois universités-noyaux furent Bordeaux, Montpellier et Strasbourg quoique il y eurent quelques étudiants finlandais à Brest, Besançon, Lille, Marseille, Nancy, Nice, Paris et Toulouse.

La formation des étudiants en médecine finlandais en France ayant presque cessé vers la fin des années soixante-dix le Coccyx se métamorphosait peu-à-peu en une association des médecins spécialistes francophones adoptant comme membres aussi des médecins français installés en Finlande. 

Toutefois l'activité a resté sur un bon niveau avec des rencontres et conférences régulières et avec même la publication d'un journal semestriel pendant une vingtaine d'années. Dernièrement le Coccyx a contribué aux séminaires de philosophie médicale organisés à l'Institut français de Helsinki. 

Actuellement les communications se font par l'internet où le Coccyx maintient ses propres pages ouvertes à l'adresse www.coccymed.fi. Les membres de la direction y sont énumérés ainsi que le calendrier des activités. Pour savoir plus de nous vous êtes les bienvenues d'y entrer.

Juillet 2016

Dr Kari Puusaari, secrétaire 
Dr Martti Hyvönen, président 

 

Lääkäriseura Coccyx ry - Association de médecins finlandais ayant étudié en France

Août 2000

Tout s´est décidé au sauna...

Dans les années soixante il y avait pénurie de médecins en Finlande et les universités de province n´existaient pas encore. A l´aide de bourses d´Etat (à rembourser!) des jeunes furent encouragés à faire leurs études de médecine à l´étranger, principalement dans les universités germaniques suisses, allemandes ou autrichiennes.

A la même époque, le feu professeur Harald Teir, Doyen de la Faculté de médecine de Helsinki initiait l´ambassadeur de France à l´art du sauna, art dans lequel il était lui-même expert. Il en résulta que les candidats au concours d´entrée à la Faculté de médecine furent avisés qu´ils auraient la possibilité de partir aussi pour la France, le Centre Culturel Français organisa alors des cours intensifs pour les quelques dizaines de courageux qui allaient s´aventurer dans une langue et un mode de vie latins.

Le Coccyx

Le coccyx est un petit os terminant le bas de la colonne vertébrale. Son nom vient du mot grec kokkus désignant le coucou, cet os ayant la forme d´un bec de coucou. Lors d´une réunion à Montpellier, très loin du pays d´origine, ce nom fut choisi comme celui de l´Amicale des étudiants finlandais. Sa prononciation plutôt difficile, du moins pour les finlandais, semble représenter, bien innocemment, une marque de distinction pour les coccygiens.

Actuellement, Coccyx, association médicale officielle, réunit une cinquantaine de médecins revenus exercer en Finlande. La plupart ont étudiè entre les années 1967 et 1979 dans les universités de Montpellier, Bordeaux et Strasbourg, quelques-uns étaient à Lille, Brest, Toulouse et Nice. Outre les finlandais, nous comptons parmi nous quelques médecins français installés en Finlande. L´association Coccyx est affiliée à la Société Finlande-France.

A la différence de la Finlande où la sélection se fait avant l´entrée à l´université, la sélection française répose sur les résultats des premières années d´études. Ainsi, seulement la moitié de ceux ayant entrepris leur médecine en France en sont arrivés au terme. Par contre, parmi ceux qui ont réussi, le pourcentage de spécialistes et de docteurs est plus élevé que chez les médecins finlandais en général.

Très peu de finlandais étudient encore la médecine à l´étranger; il y a assez d´universités en Finlande (et ici comme ailleurs trop de médecins), et les universités françaises sont moins ouvertes que dans les années soixante. Les membres de Coccyx atteignent donc déjà l´âge mûr. Quelques enfants ont suivi les pas de leurs parents. Espérons que la deuxième génération viendra prendre la rélève.

Les activités

L´Association Coccyx est restée vivante: elle ne repose pas seulement sur la nostalgie de sa jeunesse ou son admiration pour la France, elle s´enrichit des thèmes les plus divers. La réunion annuelle se tient en août, généralement à la campagne, dans un hôtel ou un manoir. Au programme figurent, outre des conférences scientifiques, des sujets culturels allant par exemple de la réligion orthodoxe à l´art d´avant-gard. De plus enfants et conjoints sont toujours les bienvenus.

Notre confrère Rabelais dont on a fêté les 500 ans l´an passé, croyait en la bienfaisance des jouissances physiques et spirituelles réunies dans la bonne chère, la bonne compagnie, la gaieté et le rire. Nous n´oublions pas son exemple dans nos réunions. Nous organisons aussi des parties de tennis et de pétanque.

Le vingtième anniversaire de Coccyx fut fêté à Montpellier en 1990, sous les voûtes presque millénaires de l´Ecole de Médecine, l´une des plus vieilles du monde. En 1995, à l´occasion du 25e anniversaire de l´association un voyage scientifique et culturel est prévu à Bordeaux durant la période des vendanges.

Le bulletin Coccyx paraît une fois par an. Dernièrement, plus de la moitié des articles ont été écrits en français. On y trouve le compte-rendu de la réunion annuelle, de sujets médicaux et philosophiques, des récits de voyage, des réflexions sur l´évolution de la langue française ou encore des poèmes très appréciés de Tyyne Saastamoinen, écrivain finlandais vivant en France, membre honoraire de l´association.

Grâce à la contribution de certains laboratoires pharmaceutiques et à la parcimonie de la Direction, nos ressources financières ont suffi à nos activités, sans toutefois laisser de bénéfices. La majorité des dépenses sont dues à la publication du journal.

L´avenir

Le soutien et la participation active des ses membres sont les éléments clés de l´avenir de notre association. Celle-ci n´a pas été bien active au sein de la Société Finlande-France. Il serait souhaitable que les échanges avec le Centre Culturel Français et avec les autres associations s´intensifient.

Pour les membres de Coccyx, médecins ayant vécu de 6 à 9 ans en France, l´intégration de la Finlande à l´Union Européenne n´était pas une idée neuve. Maintenant que les finlandais ont approuvé cette union, nous nous réjouissons de l´intensification des relations franco-finlandaises. Mais, même pour un médecin parlant le français le monde médical reste anglophone. Lors d´un entretien avec Monsieur Albert Turot, Ambassadeur de France, celui-ci nous dit qu´il était plus important de connaître la culture d´un pays que d´en parler la langue. Chaque année nous éloignant un peu de la France de notre jeunesse, espérons que, même si la langue se rouille, le savoir vivre persistera.

Août 2000, Martti Hyvönen, Chantal Friberg

Medisiinariseura Coccyx, perussopimus 1971

Lääkäriseura Coccyx ry erikoislääkäriyhdistyksenä Duodecimissa 2007